birding beaumonts

Subtitle

Une Gorgebleue à miroir au Parc des Beaumonts

C’est toujours un grand plaisir de découvrir une  Gorgebleue ou Gorge-bleue à miroir (Luscinia svecica), sans doute l’un des plus beaux oiseaux que l’on puisse trouver en France. L’espèce est cosmopolite, nichant à travers l’ancien Monde, du sud-ouest du Portugal vers l’est jusqu’à l’Alaska et le nord-ouest du Canada. C’est un passereau insectivore de la famille des Muscicapidae.

Quoiqu’il en soit, elle est plutôt rare dans notre région: en Seine-Saint-Denis, les données sporadiques annuelles concernent des individus en migration ; qui stoppent brièvement en route vers leurs sites de nidification en Europe du nord, et leur zone d’hivernage au sud de l’Europe et en Afrique tropicale.

L’habitat du parc des Beaumonts à Montreuil, lorsque je l’ai aperçu pour la première fois en 2006, m’a rappelé des sites ou j’avais déjà observé l’espèce : roselières boueuses dans l’ouest de la France, ou rives plantées de saules bas et frêles dans la région arctique de la Norvège. J’ai de plus découvert que la Gorgebleue avait déjà été vue dans le parc – des individus ont été observés les 3 et 8 avril 1994 par Pierre Rousset, un ornithologue qui prospecte le site régulièrement depuis 1993. Ce n’était donc qu’une question de temps pour en revoir une à cet endroit !   

Peut-être avais-je eu tort : au fil des années, mes visites fréquentes au printemps et en automne ne produisaient pas une seule Gorgebleue – je commençais à désespérer ! Cependant, à l’aube du 05 avril 2013,  par une matinée pourrie, pluvieuse et grise, j’ai fait s’envoler un petit oiseau de la tranchée dans la Petite Prairie, qui s’est posé ensuite sur une branche, partiellement caché. Mais derrière la végétation son sourcil blanc était bien évident, et je pouvais aussi remarquer le bleu étincelant sur les côtés de sa gorge – une Gorgebleue…enfin !!

 

Cliché: D.Thorns (5 avril 2013)

L’histoire a pris une nouvelle tournure le lendemain matin lorsqu’un autre individu a été trouvé à quelques mètres de là, dans la roselière de la Mare Perchée. Et celui-ci était encore plus spectaculaire car, contrairement a l’individu observé la veille, c’était un mâle chantant, dans son plumage nuptial, la gorge entièrement bleue avec une bordure d’orange foncé.

 

Clichés: D.Thorns (7 avril 2013)

En dépit de son arrivée durant la période du weekend, impliquant une quantité de promeneurs de chiens dans le parc, l’oiseau semblait satisfait de son lieu de villégiature, chantant par moments et s’attardant  jusqu’au dimanche soir, où il a été vu pour la dernière fois.

La grande attente de la gorgebleue est enfin terminée, un peu comme pour le bus en centre ville, quand deux arrivent en même temps !

 

David Thorns, 30 avril 2013

Newest Members